Aller au contenu
Architecture - Urbanisme

Objectifs

Le projet a pour but de faciliter l’accès géographique aux registres de l’enquête de 1884 sur la situation matérielle des écoles primaires publiques, sources de première main sur l’histoire locale, sociale ou des mentalités d’une France encore très largement rurale.

Actions concrètes

Indexation des 444 registres constituant l’enquête sur les écoles primaires de 1884 à partir d’images numériques en ligne.

Déjà créé
En France métropolitaine

L’enquête ne concerne pas les départements de l’Alsace-Moselle annexés par l’empire allemand en 1871. Elle contient, en revanche, les trois départements algériens d’Alger, Constantine et Oran.

Type de projet : En ligne

Période de participation : Toute l’année

Contact

Participez

Description du projet

Le corpus

En 1884, Armand Fallières, ministre de l’Instruction publique du gouvernement de Jules Ferry, décide d’une enquête sur la situation matérielle des écoles primaires publiques.

Chaque institutrice et instituteur de France métropolitaine et des trois départements algériens (Alger, Constantine, Oran) est invité à remplir en deux exemplaires un formulaire de renseignements sur son école (bâtiment, mobilier, effectifs…) et à dresser un plan des locaux.

Rassemblés par les inspections académiques dans chaque département, ces formulaires ont été classés par ordre alphabétique d’arrondissements, puis de cantons et de communes, et un exemplaire transmis au ministère de l’Instruction publique. Reliés dans cet ordre, ils constituent aujourd’hui 444 registres conservés aux Archives nationales dans la sous-série F/17 – Instruction publique. Leur numérisation en 2018 a permis la mise en ligne de près de 135 000 images dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales.

Du fait de l’annexion de l’Alsace-Lorraine par l’empire allemand en 1871, les départements des Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle ne sont pas concernés par cette enquête. Le Territoire-de-Belfort actuel est dénommé Haut-Rhin. 

La collection présente en outre des lacunes pour certains départements. Pour le département de la Seine notamment manquent les écoles de Paris intra muros. La seconde collection, conservée initialement par l’inspection académique, se trouve en principe aujourd’hui conservée dans les services d’archives départementales et peut permettre de combler certaines de ces lacunes.

 

Le projet

Les informations et les commentaires éventuels des institutrices et instituteurs donnent à voir l’état matériel de l’enseignement primaire avant la mise en œuvre réelle des grandes lois républicaines. Ils constituent également des sources de première main sur l’histoire locale, sociale ou des mentalités d’une France très largement rurale.

De l’anecdote aux considérations sur la position de la commune et des parents sur la laïcisation de l’école, ils permettent par exemple de connaître la disposition des locaux grâce au plan dressé par l’instituteur ou l’institutrice, le nombre d’élèves par classe (parfois plusieurs dizaines), les problèmes d’hygiène (présence ou non de commodités), les troubles de voisinage, les conditions de logement de l’instituteur et/ou l’institutrice, la présence d’un cours pour adultes, le nombre et l’état du matériel pédagogique, etc.

L’accès aux formulaires de l’enquête se fait actuellement selon leur classement par communes et par cantons. Les communes d’un même département peuvent ainsi être réparties entre plusieurs registres. Pour accéder au formulaire d’une école spécifique, il faut donc connaître le chef-lieu de canton de l’époque et chercher les pages du registre correspondant.

L’indexation et la géolocalisation des quelques 67 000 formulaires permettra de faciliter l’accès géographique. Elle est réalisée dans le cadre du présent projet d’indexation collaborative.

La participation

Formation nécessaire

Non

Matériel nécessaire

Non

Les co-responsables

Edith Pirio

Edith Pirio

Responsable de fonds - Coordinatrice du projet "La Communale"

Archives Nationales

Direction des fonds / Département de l'Education, de la Culture et des Affaires sociales (DECAS)

Edith Pirio

Anne ROHFRITSCH

Anne ROHFRITSCH

Responsable de fonds

Archives Nationales

Direction des fonds / Département de l'Education, de la Culture et des Affaires sociales (DECAS)

Anne ROHFRITSCH